Orange

Par l’orange,

Je m’éclate, l’énergie moteur m’anime, je vis par mes cinq sens, ma sexualité ne me pose pas de problème, les émotions font partie de ma vie. Le feu de la vie est en chacun de nous. Il est chargé de l’Amour que nous nous accordons, à nous-mêmes et ensuite à l’autre.

Ce feu, cette joie intérieure crée notre réalité. Nous avons en nous la puissance de créer ce dont nous avons besoin. Si j’étais une partie d’un train, serais-je la locomotive ou un wagon ?

Qu’est-ce que je fais de mes émotions ?

Mon corps, le temple de cette vie… Comment, lui, vit-il la vie ?

Suis-je tour d’ivoire, huître ou casserole à pression ?

Clown ou pantin ?

Comment vit mon enfant intérieur ?

L’orange nous parle :

Un des thèmes de l'orange est la gestion des émotions.

L’orange passe par le corps. L’énergie qui nous anime fluctue suivant l’expérience de vie que nous traversons.

Il nous arrive d’être comme enflammés de l’intérieur, d’une énergie sans borne, prêt à tout surmonter; à d’autres moments, nous sommes anéantis, fatigués, démoralisés.

L’énergie de la couleur orange est chargée d’émotions (joie, tristesse, peurs, colère).

Ces émotions doivent vivre, s’exprimer.

Il faut les accueillir, les accepter tout en se respectant soi-même et en respectant l’autre

> A suivre en formation

Corps en colère…

Surtout n’exprime rien, fais comme si tout allait bien !

Petite, pour calmer tes colères, on te versait de l’eau sur la tête,

En voyant arriver le verre…tu criais «pour boire, pas verser ! Pour boire ! »

Les dernières syllabes étaient noyées dans un hoquet d’horreur.

Trempée, furieuse, ta colère en sourdine, tu grelottais de terreur.

Chaque colère était masquée, chaque ressenti travesti.

Surtout n’exprime rien, fais comme si tout allait bien !

Grande, pour calmer tes colères, tu les noies en toi.

Pas de démonstration, pas d’effusion, rien que répression.

« Ce n’est pas grave, il y a pire, n’y pensons pas, n’y pensons plus.

Ta peau, elle, elle y pense et te fait des boutons.

Pas des boutons de roses mais mille éruptions.

Surtout n’exprime rien, fais comme si tout allait bien !

Et maintenant que fais-tu ? Comment soignes-tu tes colères ?

Ecoute ton corps, prends soin de lui, il y a si longtemps qu’il t’appelle.

Fini les représailles, assez d’erreurs, place à la joie, sois belle,

Exulte, chante, danse, ouvre ton cœur au bonheur :

Te souviens-tu de ces vers ? Sont-ils d’Aragon ?

« La femme est l’avenir de l’Homme. »

Marie-Alice Compté, octobre 2001

> A suivre en formation